Serviteur De Satan Forum
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Serviteur De Satan Forum

NOUS SERVITEURS DE SATAN AVONS ETE ENVOYE POUR FAIRE REGNER LA PEUR ET LA DOULEUR DANS TOUTE LES VILLES ENNEMIES.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -33%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
109.99 €

 

 Les égouts de Manolyr

Aller en bas 
AuteurMessage
Hadash



Messages : 13
Date d'inscription : 24/12/2007

Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitimeMar 25 Déc - 22:58

Les égouts de Manolyr. Un endroit délaissé par la garde et des plus dangereux pour celui qui ne sait pas se défendre convenablement. Car au-delà de l’odeur insupportable, au-delà des maladies, il y a toute la vermine qui pullule… et pas seulement des rats : les brigands, les évadés en cavale, les pouilleux, les mendiants et plus encore les Ténèbres elles-mêmes.

A la lueur d’une torche, enfoncé dans l’infâme bourbier jusqu’aux genoux, Hadashade avançait prudemment. Elle touchait au but : le repaire secret du Duc Orthaz, un des conseillers de la cour, n’était plus très loin.
La Guerrière, recruté récemment pour son incroyable agilité et ses talents de combattante, devait surgir là où ses ennemis l’attendraient le moins. Aussi, elle devait passer par les égouts… Mais cette racaille de saltimbanque ambulant lui avait fourni un faux plan, pourtant payé à prix d’or. Envahie par la rancune, la Vampire se jura de retrouver la fripouille une fois cette affaire terminée et de lui faire cracher toutes ses dents, se disant que les hommes courageux était vraiment très rares. Le ressentiment d’Hadash fit lentement place à l’inquiétude. Qu’était il advenu de ses sœurs Ephania et Syliris ?

---

La nuit avait pourtant bien commencé. Hadash, Syliris et Ephania avaient passée les portes de la Vieille Ville la veille au soir. Elles avaient fêté leur prise du jour, un remarquable petit butin pour ces chasseuses de richesses, dans une petite taverne avant de dormir dans des draps en soie. La vie d’aventurière peut avoir de bons côtés, si on a de bonnes relations…
Mais Hadash avait d’autres plans en tête. Elle avait disparu à l’aube pour ne revenir qu’en fin d’après-midi, fébrile comme un officier se préparant à une bataille. La Guerrière portait avec elle une sacoche de cuir marquée du sceau de Manolyr, ainsi que la carte d’un tronçon de ses égouts.
Lorsqu’elle déroula le parchemin, ses camarades de combat virent qu’il avait été soigneusement tracé à même la peau du dos d’un malheureux. Vu l’état de l’objet, il avait été prélevé dans des conditions difficiles. Le dégoût pouvait se lire sur le visage d’Ephania. Nul n’osa demander à Hadash où elle l’avait obtenu, ni surtout auprès de qui. Celle-ci expliqua qu’elle avait appris de source sûre que le Champion Lican qu’avait combattu un certain Ténael quelques jours plus tôt appartenait à la garde secrète d’un des conseillers de la ville, un certain Orthaz… lié a l’ambassade de Manolyr. L’objectif de la mission d’Hadash devint limpide : elle était chargé, par le Prophète en personne d’éclaircir la situation sur les agissements du Duc. La présence du Guerrier maléfique avait fini de fonder ses soupçons : Orthaz complotait avec les Ténèbres… Bien que les trois Belles n’appréciaient guère l’idée de se soumettre aux exigences du Prophète, elles acceptèrent volontiers pour aider sa communauté, et aussi car la récompense était de toute beauté.

Hélas, un traître avait révélé les intentions des aventurières. Sitôt entrées dans les égouts, elles furent assaillies par des hommes en armes. Les défaire fut facile, mais ce n’était rien en comparaison de ce qui arriva par la suite…
Tout au long de leur voyage souterrain, les héroïnes découvrirent d’autres soldats laissés en embuscade, mais surpris à leur tour par un prédateur qu’on devinait terrifiant. Ils avaient été mis en pièce avant d’être dévorés. Peu après, une monstrueuse colonie fondit sur les Guerrières comme une nuée cauchemardesque. Des Loups Garou et des Goules, dont le corps se décomposait comme pervertie par les Ténèbres, s’étaient donnés rendez-vous pour la curée.
Une véritable escarmouche se déroula dans les sous-sols de la capitale. L’appétit cannibale et l’instinct de survie peuvent décupler la force d’un individu…

Chacune luttait avec l’énergie du désespoir, consciente de l’issue du combat en cas de défaite. Fauchant sans distinction les ennemis à sa droite et à sa gauche, Ephania cria à Hadash de s’en aller, de terminer sa mission pendant qu’elle et Syliris retenaient les forces des Ténèbres dans ce caveau putride. Confiante dans la force et l’agilité au combat de ses camarades, Hadash acheva l’immonde mutant polymorphe qui lui faisait face et disparut dans un tunnel…

---

C’était il y a… un certain temps…
Hadash n’en finissait plus de tourner dans les couloirs étroits et malodorants, cherchant en vain à se repérer sur son plan. Finalement, elle du se résoudre à son inutilité et le jeta avec mépris. De nombreux rats dégoulinèrent des murs pour prendre part à ce festin inattendu.
Un bruit lointain cassa le rythme des pas de la Guerrière dans la boue nauséabonde. Elle aurait voulu croire à la présence d’un animal anodin, mais c’était plus qu’improbable. Elle se dissimula à l’angle d’un croisement, coinçant sa torche dans le passage qui lui faisait face. Ainsi, l’aventurière pourrait surprendre son adversaire. L’attente ne fut pas longue. Une ombre effrayante se profila sur les murs des égouts, suivie par d’autres toutes aussi inquiétantes. Plusieurs Lican s’approchèrent lentement, humant l’air à la recherche de leur victime. Hadash peinait à comprendre comment ces être abominables pouvaient se repérer à l’odeur dans un endroit aussi immonde…
Les créatures se déplaçaient le long des murs, aidées de leurs griffes puissantes. L’une d’entre elles s’engagea dans le passage éclairé et s’arrêta net, sentant la chaleur inhospitalière du flambeau. D’un coup maladroit, elle fit tomber la torche dans l’eau avant qu’Hadash ne puisse réagir. Malgré son grand courage, elle réprima un frisson de pure terreur alors que les Ténèbres reprenaient leurs droits. A présent, la belle était aussi aveugle que ses adversaires et aussi vulnérable qu’un nouveau né.
Un mouvement malsain à quelques centimètres à peine de son visage finit de lui faire perdre son sang-froid. Elle fit un grand pas de côté. Les tir aveugle des armes d’Hadash finirent par rencontrer une masse molle et sanguinolente, provoquant en elle à la fois soulagement et appréhension. Elle sortit un briquet de sa poche et ramena la lumière dans le tunnel.

Devant elle se tenait un monstrueux carnaval de chair, des crocs de métal rouillé : les abominations l’avaient retrouvé. La terreur fit place à la rage… La Guerrière poussa un rugissement de défi et se prépara à affronter la mort en face. Mais aucune créature ne bougea. Une force étrange semblait les retenir.
« Cette torche vous appartient, étrangère. »
La voix cassée et flétrie provenait du dos d’Hadash. Elle fit volte-face. Les tirs fendit l’air à la recherche du cœur de son ennemi, ne trouvant que le bois là ou elle cherchait la chair. La torche éteinte quelques secondes plus tôt venait de dévier son arme de sa trajectoire. Elle était à présent dans une main décharnée pourvue de doigts démesurément longs et crochus… Le maître de cette macabre cérémonie se tenait devant lui : une créature d’une effroyable maigreur, engoncé dans une lourde cape noire et coiffé d’un chapeau haut-de-forme. Ses bras nus avaient quelque chose d’irréel, comme si leurs muscles atrophiés pouvaient soulever des montagnes… un Cultiste Lican…
Hadash chercha à nouveau à frapper son adversaire, sans plus de résultat. Une gerbe d’étincelles naquit de la rencontre entre les balles et le poignard que la créature tenait dans son autre main. La furie de la Guerrière connut un temps d’arrêt lorsque la torche s’alluma d’elle-même, se consumant d’un feu violacé et malsain.
« Je ne souhaite pas ta mort. Du moins… pas maintenant. Tes amies sont en lieu sûr, il ne tient qu’à toi qu’elles y restent. »
« Tu mens. Retourne en Enfer, engeance des Tén… »
Une étrange sensation s’empara de l’esprit d’Hadash alors qu’elle devenait capable de voir dans l’obscurité comme en plein jour. Quelle farce maléfique lui jouait ce macabre individu ?
« Aux Ténèbres j’appartiens, aux Ténèbres je reviens… Si elles aivaient voulu te tuer, elles l’auraient fait depuis longtemps. Mais pour une raison que tu ne peux comprendre, les Ténèbres veulent que tu accomplisses ta mission ici. Laisse moi te guider vers ta destination comme un passeur mènerait un voyageur jusqu’aux rives de la résurrection… »

Hadash ne baissa pas sa garde. Mais en réalisant sa situation, elle comprit qu’elle n’avait pas le choix. Presque à contrecoeur, elle fit un signe d’approbation de la tête. Et c’est ainsi que l’étrange cortège de la Mort incarnée traversa les égouts les plus profonds de Manolyr, menant une âme pure vers son destin. Hadash su que son voyage s’achevait lorsqu’elle vit la lumière d’un feu à travers une grille, à hauteur d’homme. Les monstres avaient, un par un, abandonné leurs hotes pour retourner dans les Ténèbres.
« Tu accèderas à la cachette du Duc Orthaz en poussant cette petite grille. Fais bien attention, tu vas entrer dans la salle de torture… Tes amies te retrouveront dehors »

La Guerrière éprouvait des sentiments mitigés.
« Je sais que tu es là pour accomplir un dessein maléfique. Mais sans toi, je ne serais plus de ce monde. Une dette d’honneur est une dette d’honneur. Mon nom est Hadash, et je suis ton obligée. »
L’être étrange fut pris d’un spasme, comme s’il avait voulu rire.
« Lorsque tu tireras ta salve de balles dans le cœur pleutre d’Orthaz, dis lui que le prochain jeu de tarot du Croquemitaine sera tatoué sur la peau de son dos. »

Hadash blêmit en comprenant à quel point son ennemis s’était joué d’elle…


Dernière édition par le Mer 26 Déc - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 194
Date d'inscription : 24/12/2007

Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Re: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitimeMar 25 Déc - 23:12

joli continue ^^ mais avant j'ai pas comprit la fin peut tu expliquer un peu stp
Revenir en haut Aller en bas
https://serviteurdesatan.forumdediscussions.com
Hadash



Messages : 13
Date d'inscription : 24/12/2007

Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Re: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitimeMar 25 Déc - 23:21

"Croquemitaine" est le nom du cultiste qui a manipulé Hadash tout simplement Wink

Tout ça était un plan pour qu'il n'est pas à ce salir les mains, il a donc quidnapé les amies d'Hadash pour lui faire du chantage et voila le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 194
Date d'inscription : 24/12/2007

Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Re: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitimeMar 25 Déc - 23:24

ok donc il doit tuer la personne , en echange de ses amies pas con se croquemitaine
Revenir en haut Aller en bas
https://serviteurdesatan.forumdediscussions.com
Neirdaprimus

Neirdaprimus

Messages : 86
Date d'inscription : 24/12/2007

Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Re: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitimeMer 26 Déc - 13:55

Moi j'ai vraiment aimé le fait qu'elle se soit fait manipulée, un vrai thriller maléfique ! Si tu veux bien continué j'en serais ravi ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les égouts de Manolyr Empty
MessageSujet: Re: Les égouts de Manolyr   Les égouts de Manolyr Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les égouts de Manolyr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serviteur De Satan Forum :: generalite :: presentation-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser